Associació Cultural
BULLETIN D'INFORMATION DE L'ASSOCIATION


2017

Le 8 juin, les derniers détenus quittent la prison "Modèle" de Barcelone, à la suite de l'accord entre la Généralité de Catalogne et la Mairie de Barcelone. La persévérance revendicative de la plateforme d'associations "La Modèle pour la Culture", constuituée en 2000 à l'initiative de SOS Monuments, de l'ACHG, de l' association d'Ex-détenus politiques et l'Association des habitants du quartier gauche de l'Eixample, avait obtenu l'inscription de l'édifice complet a catalogue municipal de biens patrimoniaux. Une nouvelle plateforme "Approprions-nous l'espace de la Modèle", regroupe depuis 2014 un grand nombre d'associations citoyennes contre la spéculation.
La récupération de cet espace au coeur de la ville constitue une victoire historique, grâce à l'appui de la Mairie de Barcelone.

Nous souhaitons remercier particulièrement les professionnel/les des medias, presse, radio, télévision, qui ont régulièrement fait écho de nos revendications tout au long de ces vingt dernières années.

A la fin de l'année, la Généralitat remettra officiellement les clés de la prison et le processus de réhabilitation du bâtiment pourra commencer, autour de quatre axes principaux : le Parc de la Liberté, les équipements publics nécessaires au quartier, un centre de Mémoire et Histoire et la restauration de la "Capilla gitana" de Helios Gómez. Nous avons présenté à la Commission Mémoire et Histoire de la Mairie notre projet de création du Centre d'Art Graphique Politique Social dans la Galerie nºIV, qui expose de manière permanente le patrimoine de l'art social républicain.

A partir du moi de juin, les Services Pénitenciers de la Généralitat ouvrent le monument au public et présentent une exposition dans 13 cellules. Le parcours retrace la biographie de 13 prisonniers représentatifs, parmi lesquels, Helios Gómez.

Du 8 mai au 29 juin, le Haus der Geschichte des Ruhrgebiets de Bochum présente les albums graphiques d'Helios Gómez, sous le commissariat de Ursula Tjaden.

2016

L'Institut Cervantes de Munich présentent une exposition Helios Gómez du 30 septembre au 9 décembre, sous le commissariat de Ursula Tdjaden.

2015

Novembre. Exposition Helios Gómez à l'Institut Cervantes de Hamburg,
Du 5 novembre au 16 janvier 2016. La commissaire Ursula Tjaden, docteure en Histoire de l'art, a choisi d'exposer les trois albums graphiques d'Helios Gómez, Dias de ira, Revolución española et Viva octubre. Méconnue en Allemagne, l'oeuvre d'Helios Gómez y remporte un grand succès.

10 et 17 mai, 18 h. Inauguration d'une exposition de dessins d'Helios Gómez à l'auditorium de Can Batlló (Sants, Barcelone); table ronde autour de la projection des documentaires Días de ira, réalisé par l'IVAM, Sauver la prison Modèle de Barcelone, un espace de mémoire, réalisé par l'ACHG, et Un autre futur, de Richard Prost - Amado Marcellán.
Au coeur de la réunion, le projet de restauration de la Chapelle Gitane et l'aménagement de la IVème galerie en Musée d'Art Politique, d'installations socio-culturelles dans les autres galeries du panoptique et d'ouverture des cours en Parc de la Liberté.
Un montage d'articles et dessins politiques de journaux des années 30 tapisse l'un des murs de la friche industrielle où se tient l'exposition.

avril. Nous recevons un lot important de dessins, aquarelles et gouaches originaux d'Helios Gómez, provenant de la chambre de l'artiste dans la résidence d'étudiants San Jaime de Barcelone à sa mort en septembre 1956.
En 2004 j'avais recueilli au Portugal les manuscrits originaux que nous avons transcrits et édités dans Poemas de lucha y sueño. 59 ans après, la majeure partie des oeuvres plastiques reviennent chez elles, par l'intermédiaire d'Ursula.Nous avons récupéré les principales. Ce n'est pas le cas des tableaux exposés en 1948 à la salle Arnaiz de Barcelone, détournés pendant l'incarcérationen d'Helios Gómez par le propriétaire de la salle Armando Arnaiz et le marchand de l'artiste, Pedro Rosselló.
Le fonds d'originaux restitués vient augmenter de manière significative la valeur muséale de l'oeuvre d'Helios Gómez et justifie d'autant mieux la création du Musée d'art Politique à la Modelo.

20 mars. Recherche et entretiens pour un documentaire à Séville, Triana, sur les pas d'Helios Gómez, guidés par D. José Luis Gimenez, de Triana, auteur du blog Triana en la red.

12 mars. Interview de Gabriel Gómez Plana par Meritxell M. Pauné, journaliste de l'édition en ligne de La Vanguardia (Compte à rebours pour les débuts de destruction de la Model); faisant suite aux articles antérieurs ( 8/09/2014 La Vanguardia; 27/11/2014 El Periódico), la journaliste fait part de nos revendications. Toutefois, lorsqu'elle demande àa M. Serra confirmation de ses dires en faveur du Musée d'Art Politique dans la prison, ce dernier évite de se prononcer. Sans doute devrions nous reconsidérer le choix d'une entité pour le dépôt du fonds Helios Gómez.

5 mars. Réunion d'information au Siège de l'arrondissement de l'Eixample de Barcelone, à l'initiative de la Commission de Suivi de la Model (1/2015) et du conseiller d'arrondissement Gerard Ardanuy i Mata, en présence de Gabriel Gómez, Lluís Rabell de la Fédération d'Associations de Voisins de Barcelone, Mari Cruz Santos de SOS Monuments, Enric Pubill de l' Association Catalane d'Ex-Prisonniers Politiques et autres participants concernés. Nous sommes reçus par l'adjoint municipal à l'Habitat urbain, Albert Civit et par l'adjoint municipal Jordi Fandos Cases. Nous prenons note du protocole de calendrier et interventions prévues pour l'abandon définitif de la prison Model comme établissement pénitentiare. Fin mars devrait avoir lieu la démolition d'une partie de l'enceinte le long des rues Entenza-Rosellón (action qui nous a paru à l'unanimité un geste de propagande en vue des élections municipales mais nous avons approuvé). Des interventions successives et échelonnées jusqu'en 2017 conduiraient au transfert des détenus dans le nouveal établissement de la Zona Franca.
Il semblerait que le maire, M.Trías, défende un projet architectonique mutilant le panoptique et coupant la VIème galerie, le bâtiment cubique de la rue Entenza serait remplacé par une structure neuve dont le design altérerait le plan d'ensemble original.
Il insiste de plus à utiliser 5.000 m2 pris en bordure de la rue Nicaragua pour construire 30.000 m2 de bureaux. Projet en totale contradiction avec notre position et qui nous pousse à intensifier notre activité de diffusion. la Comissió de Seguiment de la Model (1/2015) a propuesta del Regidor del Distrito señor Gerard Ardanuy i Mata.

12 janvier. Réunion entre Gabriel Gómez et Pep Serra directeur du Musée Natinal d'Art de Catalogne. Intérêt de la part de la direction à exposer les oeuvres d'Helios Gómez déposées par notre association auprès de l'entité. Quelques dessins d'albums édités, une affiche et l'huile Evacuación figurent d'ores et déjà dans l'accrochage collectif consacré à la guerre civile. L'ensemble étant manifestement très à l'étroit.
Gabriel Gómez informe monsieur Serra de notre revendication de restauration de la Chapelle gitane et decréation d'une annexe d'exposition dans la IVème galerie de la prison. Au-delà des oeuvres politiques d'Helios Gómez, le projet s'attache à réunir le considérable patrimoine graphique produit par les membres du Syndicat de Dessinateurs Professionnels de Catalogne durant la seconde République. Projet auquel M. Serra se montre favorable.

 

2014

12 juillet-2 novembre

Exposition Helios Gómez au Museu Memorial de l'Exili de la Junquera, où seront montrées les séries de dessins Dias de Ira et Revolución española au format affiche, des livres illustrés, des périodiques et des photographies inédites. Projection du documentaire biographique produit par l'IVAM de Valence et le documentaire pour la defense de la prison Model de Barcelone Un lieu de memoire produit par notre association..

15-18 mai

Exposition de dessins d'Helios Gómez au Salon International de la Bande Dessinée de Barcelone, commissaire Toni Guiral. Projection du documentaire 3D Défense de la Prison Modelo de Barcelone. Un lieu de mémoire, participation à la table ronde présentée par Jordi Artigas sur la "Mémoire des dessinateurs", présentation du projet de restauration de la prison Modelo de Barcelone et de création d'un Musée d'art Social dans la IVème Galerie. Prise de position et soutien des participants au projet et collaboration de certains pour la diffusion sur Internet.

2013

15 février - 7 avril

Exposition de dessins d'Helios Gómez au Chateau Royal de Collioure (France). Vernissage le 28 à 18 heures. Présentation du livre Helios Gómez, la révolution graphique, A.C.H.G/Association Mémoire Graphique, 2013.

Octobre 2010 - aôut 2012

- Août 2012. Festival de cinéma de Douarnenez, exposition des dessins de Helios Gómez, salle municipale, Douarnenez, France.

- Juillet 2012. Réédition de l'album Días de Ira. A.C.H.G.

- Juin 2012. V Édition des prix FAGIC (Fédération d'Associations Gitanes de Catalogne) au Parc de la Ciutadella de Barcelone. Hommage aux arts plastiques et visuels pour la défense des libertés et des droits de l'homme concédé à Helios Gómez à titre posthume et plaque commémorative. La récompense a été remise à Gabriel Gómez, qui a prononcé un discours. L'adjointe à la culture de la mairie de Barcelone, Francina Vila, a fait éloge de l'artiste et revendiqué la restauration de la Capilla Gitana à la prison Modelo.

- Juin 2012. Emission du documentaire Històries de la Model dans le programme Sense ficció diffusé sur TV3 et canal 33, avec entre autres le témoignage de Gabriel Gómez revendiquant la restauration de la Capilla Gitana.

- Mai 2012. Visite d'études à Séville et Triana, sur les pas d'Helios Gómez, guidés par le trianero D. José Luis Gimenez, auteur du blog Triana en la red, dans lequel ont été publiés des poèmes extraits de poemas de lucha y sueño, 1942-1956.

- Mai-septembre 2012. Exposition Economía : Picasso, archivo F.X, qui présente les dessins originaux d'Helios Gómez pour le livre de poèmes El sol desaparecido de Rafael Laffont, 1926. Málaga, Paris, Barcelone, musée Picasso.

2009-2010

Expositions et conférences .
- Séville : Museo de la Autonomía de Andalucía, Casa Museo Blas Infante, Coria del Río. Exposition Helios Gómez, el dibujo en acción, dessins et tableaux originaux, produite par le Centro de Estudios Andaluces, 23 septembre 2010-10 janvier 2011. La ville natale d'Helios Gómez lui rend enfin hommage en exposant ses euvres totalement inconnues à Séville.

- France : Salle Robespierre, la Mairie d'Ivry-sur-Seine et la Librairie Envie de lire accueillent une expostion de l'abum graphique Viva Octubre de Helios Gómez, 27 septembre-5 octobre 2010 Conférence et table ronde.

- Paris : Espace Niemeyer, siège du Parti Communiste français, Place du Colonel Fabien (75019), exposition d'une centaine de dessins d'Helios Gómez, produite par l'A.CH.G., 7-22 octobre 2010. Une notable représentation de militants historiques a participé à l'inauguration. Tous nos remerciements à Josep Pàmies pour sa présence, il a connu personnellement Helios, ami de son père et reçu au domicile familial.

Publications :
Helios Gómez, dibujo en acción, 1905-1956. Catalogue d'exposition. Introduction Carmen Mejías Severo, directrice gerante du C.E.A., articles de Gabriel Gómez et Caroline Mignot A.C.H.G. et de Pedro G. Romero. Consejería de la Presidencia de la Junta de Andalucía, Centro de Estudios Andaluces. Seville, 2010.

Recherches :
- Dans les fonds numérisés d'archives et hémérothèques

- Dans les archives du Komintern sur le dossier personnel d'Helios Gómez et Irène Weber (Collaboration du prof. Bernhard Bayerlain).

Expositions et manifestations :

- Vérone (Italie). Participation au troisième colloque international organisé par les départements de littérature hispanique et d'anthropologie sociale de la faculté de lettres. Convegno Internazionale : Alle Radice dell'Europa : Mori, giudei e zingari. Universitá degli Studi di Verona. Exposition Helios Gómez à la Bibliothèque Frinzi de l' Université, du 22 noviembre 2009 au 31 janvier 2010. Projection de documentaires sur Helios Gómez et sur la Capilla Gitana. Conférences sur Helios Gómez. L'exposition a constitué une découverte et a été très appréciée.

- Centre culturel "Can Cabanyes", Badalona (Barcelone) : organisation d'une exposition et de trois conférences par l'Associació Catalana d'Investigacions Marxistes, sur la vie et l'oeuvre d' Helios Gómez (janvier).

- Plusieurs expositions prévues (Séville, septembre ; Paris, septembre) ou en cours de décision pour présenter l'oeuvre d'Helios Gómez dans différentes villes européennes.

La prison Modelo de Barcelone, la restauration de la Capilla Gitana et création du Musée d'Art politique :
- Réalisation du documentaire En defensa de la presó Model. Un lugar de memoria. (21 mn). Le projet de création d'un espace de mémoire dans la prison "Modèle" de Barcelone, ainsi que d'espaces à usage social et culturel, est présenté à l'aide d'une simulation graphique en 3D qui illustre le bien fondé de cette transformation.

- Diffusion gratuite du DVD En defensa de la presó Model. Un lugar de memoria et de l'ouvrage Helios Gómez, poemas de lucha y sueño, aux institutions catalanes, politiques et associations ; diffusion sur internet à travers Youtube.

Publications :
- Gabriel Gómez, Caroline Mignot [introd.], Helios Gómez, la revolución gráfica, F.I.M., A.C.I.M., ACHG, Barcelona, 2009.

- Caroline Mignot, Gabriel Gómez, "La ciutat silenciada. La presó Model de Barcelona com a espai de resistència" p.99-108, Espais de lluita, repressió i resistència a Barcelona, Col·lectiu Desafectos [edit.], Barcelona, 2010.

- Jesus Alonso Carballés, "Helios Gómez et la révolution : de la peinture à la littérature", Littérature romaní, construction ou réalité ? Études tsiganes, 36, París, 2009, FNASAT.

2008-2009

Recherches :
L' ACHG poursuit ses recherches pour retrouver dessins et oeuvres inédites de l'artiste. Enrichissement du fonds documentaire par des images et informations sur des oeuvres des années 30 retrouvées à Rochefort (France) et de données inédites sur l'exil des années 30 et dans les villages de St Papoul et le camp de Bram (France) en 1939.

Traitement d'information :

Le soutien économique de la Dirección General de la Memoria Democrática nous a permis de numériser une cinquantaine de dessins en noir et blanc et de les imprimer au format 70 x 50 cm., munis de support métallique d'accrochage pour expositions.

Expositions :
- Conférence et exposition, IES Barri Besòs, Barcelona, 13-22 avril 2008. Presentation : Paco Marín, germans merçedaris.
- IHOES (Institut d'Histoire Ouvrière, Économique et Sociale), Belgique, exposition itinérante sur La Centrale des mineurs de Charleroi, Mineurs en lutte, avec des images d'une affiche de l'artiste réalisée pour le syndicat ouvrier en 1932.

Conférences :
- Université de Limoges : Colloque sur les littératures gitanes en Europe. Conférences de Marcel Courthiade et Jesús Alonso sur Helios Gómez (13-14 novembre 2008).
- Journées Ciutat i Memòria, Barcelone. Conférence sur la prison "Modèle" de Barcelone, ACHG, (20-21 novembre 2008).

Projets :
- Réunion avec Sebastià Pujol, adjoint à la culture, Premià de Dalt, pour l'organisation d'une exposition au Musée municipal, février 2009.
- Projet d'exposition au siège de l' Instituto de Estudios Andaluces, Seville, septembre 2009.
- Projet d'exposition itinérante en Catalogne, Fundació d'Estudis Marxistes, à partir de 2009. Première exposition : L'Hospitalet (Barcelone), avril 2009.
- Scénario cinématographique sur Helios Gómez.

La prison Model, restauration de la Capilla Gitana et Musée d'Art Politique :
Présentation du projet de Musée d'Art Politique dans la IVème galerie de la prison Modelo de Barcelone, étage de la cellule de la Chapelle gitane lors de réunions de l'ACHG et SOS Monuments avec :
Montserrat Tura, Ministre de la Justice de Catalogne
Pep Fornés, Directeur du Musée Ethnologique (Barcelone)
Jordi Martí, Adjoint à la Culture, Mairie de Barcelone
Pere García, Groupement des Associations Gitanes de Catalogne
Assumpta Escarp, Adjointe de l'arrondissement de l'Eixample
Màxim López, Gérant de l'arrondissement de l'Eixample
Elisenda Capera, Directrice du Service Technique d'Urbanisme, Mairie de Barcelone
Inma Barbal, Directrice Technique d'Urbanisme et Infrastructures, Mairie de Barcelone
Xavier Garriga, Directeur général d'Action Communautaire

- Création d'images en 3D et d'une maquette présentant le projet de restauration de la Model et de la Capilla Gitana.

Publications :
- Cuadernos gitanos, 2, Institut de Cultura Gitana, Madrid, 2008, articles et commentaires sur Helios Gómez
- Amaro Drom, article sur Helios Gómez et la Cailla Gitana, Hongrie, 2008.
- Littératures tsiganes, Actes du congrès, Limoges, novembre 2008 (à paraître)

Décembre 2007
L'année s'est avérée intense. Le livre de poèmes de Helios Gómez reçoit un accueil très favorable et nos démarches permettent de le diffuser auprès d'entités et personnalités qui ne connaissaient pas l'oeuvre de l'artiste.

1.- Diffusion de la publication
- 5 février : Conférence de présentation du livre Poemas de lucha y sueño. ASMAT, Barcelone.
- 19 avril : conférence, lecture dramatisée de textes d'Helios Gómez par des poètes et projection du documentaire Días de tinta y pólvora, Ateneu de Barcelone.
- 3 mai : conférence et projection du documentaire à l'Instituto Esnest Lluch de Barcelone.

2.- Expositions
- 18 mai-20 septembre, exposition Helios Gómez. de la revolución a la guerra, Musée d'Histoire de la municipalité de Robres (Huesca), accompagnée d'oeuvres du photographe asturien Constantino Suárez sur la révolution d'octibre 1934 aux Asturies, Conseil Général du Gouvernement de l'Aragon.
- Oeuvres d'Helios Gómez au Metropolitan de New York, dans le cadre d'une exposition sur les avant-gardes catalanes.
- Exposition internationale itinérante (Museo Nacional de Arte -MUNAL-, Mexico ; Palacio de la Merced de Cordoue, Espagne ; Centro Recoletos, Buenos Aires), Territorios de Diálogo, où figurent des dessins de Helios Gómez.
- Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, exposition La noche española. Flamenco, vanguardia y cultura popular: 1865-1939 (La nuit espagnole. Flamenco, avant-garde et culture populaire : 1865-1939), où figurent une douzaine de dessins de Helios Gómez.
- Tout au long de l'année 2007, Musée des Beaux Arts de la Ville de Luxembourg, exposition consacrée à la culture gitane en Europe, dans laquelle l'oeuvre de Helios Gómez était représentée.

3. Démarches pour sauver la Chapelle Gitane et promouvoir la création d'un Musée d'Art Politique.

Réunions ACHG-SOSMonuments avec :

- 20 juin, Margarida Aritzeta, Directrice générale d'Accion Départementale de la Generalitat.
- 26 juin, Daniel Solé, Sous-directeur Général de la Direction Générale du Patrimoine Culturel.
- 12 septiembre, María Jesús Bono, Directrice Générale de la Memòria Democràtica.
- 18 et 19 octubre : Présentation du projet par Gabriel Gómez au cours des journées organisées par la Memòria Democràtica à la Faculté d'Histoire et Géographie de Barcelone.
- 31 de octubre, Ramón García Bragado, Ramón Massaguer et Ricard Fayos, de la Direction Générale d'Urbanisme.

4. Reconnaissance des Rroms : Helios Gómez à l'Institut de Culture Gitane (Instituto de Cultura Gitana).
Signalons que les divers événements de cette année ayant inclus la figure et l'oeuvre de Helios Gómez sont directement liés, à plus grande échelle, aux actes et décisions politiques et culturels qui ont commencé à voir le jour à partir de 2005. En effet, à cette date, une résolution du Parlement Européen révélait les injustices dont a souffert et que subit la population rrom et proposait des mesures concrètes, au nom du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, pour remédier à cette situation ; ce document coïncidait également avec la proclamation de la "décade d'insertion des Rroms, 2005-2015", de la part de cinq états membres et pays candidats à l'adhésion à l'Union Européenne, ratifié en 2007 par le Parlement de Catalogne. De fait, plus de dix millions de Rroms vivent en territoire européen.

Les 3, 4 et 5 décembre, les Rencontres de Culture gitane d'Espagne, présidées par M. le Ministre de la Culture César Antonio Molina, se sont tenues à Madrid, à la Bibliothèque Nationale, au motif de la constitution d'une Fondation et d'un Institut de Culture gitane (Fundación, Instituto de Cultura Gitana), sous la tutelle du Ministère de la Culture. De remarquables spécialistes des divers aspects artistiques et culturels de la spécificité Rrom d'Espagne ont dégagé au cours de très intéressantes conférences et table rondes la grande influence de la culture gitane dans la culture espagnole. La revue de l'Instituto de Cultura Gitana, Cuadernos Gitanos, a consacré une large part à Helios Gómez dans son premier numéro et la conférence du critique d'art Daniel Giralt-Miracle a permis de faire découvrir ce personnage, jusque là inconnu pour la majorité du public. Son intervention passionnée a surpris les participants et consacré l'artiste et intellectuel gitan Helios Gómez comme l'une des figures principales de l'acte fondateur que représentaient ces rencontres.
Le professeur de l'INALCO (Paris), Marcel Courthiade, Docteur en Langues Orientales, intervenant également lors de ces journées, a eu l'amabilité de traduire la biographie de l'artiste à douze langues, y compris le chinois et le japonais, et de faire figurer ces textes sur l'encyclopédire libre Wikipedia. Il se charge de faire connaître l'oeuvre dans le monde rromanó.

Décembre 2006

1.- La Capilla Gitana
La seule nouveauté est la mise en chantier du nouveau centre de détention préventive à Barcelone, qui signifiera, une fois mis en place, la fermeture de la vieille prison "Modèle".

2.- Fonds de l'ACHG
Cette année, un accord a été conclu entre l'ACHG et le Museu Nacional de Catalunya (MNAC) afin de céder en dépôt plusieurs oeuvres du fonds de notre association, dépôt qui vient élargir le précédant.

3.- Expositions
- Museu d'Història de Catalunya
- Museu Etnològic de Barcelone
- Museu de Sant Cugat (Barcelone).

4.- Publications
-
Le Monde Diplomatique, décembre 2006, dessins de Helios Gómez
- Aden
, Nantes, 2006.
- Helios Gómez, poemas de lucha y sueño 1942-1956, ACHG, Barcelone, 2006. A l'occasion du cinquantenaire de la mort d'Helios Gómez (1956) et à la suite de laborieux travaux de récupération, l'ACHG a publié le corpus poétique constitué par l'artiste durant ses années de détention sous le franquisme.

Décembre 2005

1.- La Capilla Gitana
Nous avons repris toutes les démarches auprès de la nouvelle administration afin de procéder à la restauration de la Capilla Gitana, sans aucun résultat à ce jour.

2.- Fonds de l' ACHG
Le fonds documentaire s'est enrichi d'un important lot de manuscrits d'Helios Gómez, conservés depuis la mort de l'artiste par Mme Ika Meyer. Il s'agit de poèmes, textes, romans, notes et études, nombre d'entre eux écrits durant son incarcération à la Modelo entre 1947 et 1954.
Mme Meyer s'est engagée à réunir les peintures en sa possession, pour le moment dispersées, pour remettre le lot à l'ACHG qui le ferait conserver par un musée.

3.- Expositions
En commémoration du centenaire de la naissance d'Helios Gómez (1905) nous avons présenté l'exposition Visca Octubre, au Musée de Granollers (Barcelone) du 21 avril au 26 juin, et le catalogue raisonné du recueil de dessins sur la révolution ibérique, réédité à cette occasion. Une conférence de présentation du catalogue a été tenue à l'Ateneu de Barcelone le 26 mai, avec la participation de Jacques Lemaître, Michelle Fonteyne, Milou Rikir (CARCOB), Teresa Pàmies et Gabriel Gómez.

4.- Publications
- Viva Octubre, Catalogue d'exposition, ACHG, Museu d'Història de Catalunya, Museu de Granollers, CarCob. Granollers, 2005
- Faites entrer l'Infini, nº39, juin 2005, Paris
- L'AVENÇ, nº 304 (Barcelone)

5.- Projets
Les contacts établis lors d'un rapide voyage à Séville nous ont permis de localiser des dessins inédits d'Helios Gómez et de projeter une exposition dans sa ville natale.
Les écrits récupérés au Portugal reflètent sa personnalité, ses états d'âme durant sa longue et injuste incarcération et son innébranlable résolution dans la lutte contre la dictature. Leur étude détaillée permettra d'en éditer une sélection.

Févier 2004

1.- La Capilla Gitana
En 2003, nous avons enfin pu obtenir un bref entretien avec M.Marc Mayer, Directeur du Departament de Patrimoni de la Generalitat qui a nous communiqué les décisions suivantes :
La restauration des fresques doit être réalisée par les restauratrices du Service de Restauration et Conservation du Patrimoine et dans les conditions actuelles -la prison est encore en usage- il serait déconseillé d'entreprendre les travaux. Ils seraient ainsi reportés à la date de transfert de la prison, prévu dans un premier temps pour 2004 mais qui n'aura lieu qu'en 2010. Durant cette période (6 ans), les fresques seront protégées par la couche de peinture industrielle qui recouvre les murs de la cellule et celle-ci sera fermée pour que personne ne puisse y avoir accès. Une fois les lieux désafectés, la restauration pourra être mise en route, une exposition de l'oeuvre d'Helios Gómez sera organisée et un catalogue édité, le service culturel assumant les dépenses du projet. Une aide nous a également été proposée pour l'élaboration de notre projet de Musée d'Art Politique.
Quinze jours après cet entretien, M.Mayer a été remplacé par M. Sans i Travé, Directeur des Archives Nationales de Catalogne, à la tête des Archives Nationales de Catalogne (ANC).
Depuis janvier 2004, une alliance des forces de gauche gouvernant la Generalitat de Catalogne, nous reprendrons les démarches depuis le commencement.

2.- Fonds de l'ACHG
Les recherches menées personnellement en Belgique nous ont fourni d'excellents contacts et fait découvrir une série de documents inédits concernant Helios.
Nos investigations dans les archives et bibliothèques espagnols nous ont permis de cataloguer plus de trois cents dessins de l'artiste.
Nous avons également acquis de nouveaux exemplaires d'ouvrages illustrés par lui.

3.- Projets
Nous avons élaboré un projet d'exposition et de conférence, présenté à diverses entités ( l'Institut de Cultura de Barcelone l'a refusé, arguant une programmation déjà arrêtée).
Cette exposition devrait être le préliminaire à la rétrospective prévue pour 2005, pour le centenaire de la naissance d' Helios Gómez.

Février 2003

1.- La Capilla Gitana
En 2002, l'Association s'est dirigée à un certain nombre d'entités privées (Caixa, Caja de Madrid, Aguas de Barcelona etc.), lesquelles n'ont accordé aucune suite, et à plusieurs institutions de la Generalitat de Catalogne afin de compléter les fonds nécessaires à la restauration de la chapelle. Évaluée à 36.000 euros, la Direction des Services Pénitenciers (Serveis Penitenciaris) s'était engagée fin 2001 à en financer le tiers. Par l'intermédiaire de Manuel Heredia, de la Fédération d'Associations Gitanes de Catalogne, lequel s'est montré intéressé par l'oeuvre d'Helios Gómez, la Direction des Affaires Sociales (Departament de Benestar Social) a décidé d'attribuer à cette fin à notre association une subvention officielle de 12.000 euros. Nous demeurons dans l'attente d'une réponse de la Direction des Affaires Culturelles (Departament de Cultura) pour le financement des 12.000 euros restants.

Dans le même temps, nous avons entrepris des démarches auprès des Archives Nationales de Catalogne, la direction étant disposée à conserver le fonds artistique et documentaire de l'Association, et avec la Direction Culturelle pour la réclamation officielle des oeuvres d'Helios Gómez se trouvant illégalement en possession de la famille Roselló à Barcelone et de Mme Ika Rudolf, au Portugal. Comme vous le savez, ces personnes se sont respectivement approprié une partie de la production artistique d'Helios Gómez durant sa dernière incarcération à la Modelo et immédiatement après son décès, survenu à la Residencia San Jaime.

2.- Fonds de l' ACHG
Au cours de ses recherches, Geneviève Michel, membre de l'Association et amie, nous a mis sur la piste, aux Archives Communistes de Bruxelles, d'une édition originale du recueil Viva Octubre et les planches métalliques de l'édition de 1936. Nous nous y rendrons sous peu pour reproduire le matériel et étudier la possibilité d'une réédition. Bravo et nos remerciements à Geneviève.

3.- Page web.
La création, mise en route et actualisation de la page web a occupé une grande partie de notre temps, dans le souci d'une information claire, concrète et régulièrement mise à jour. Pour le moment disponible en catalan, castillan et français, elle sera consultable sous peu en anglais (grâce aux bons soins d' Isabelle Bussy et Robert Tombs) et en allemand (Ursula Barta et Stefen).

Février 2002

Le projet de transfert de la prison Modelo de Barcelone : 1995-1998

La fermeture des trois prisons de Barcelone -la Modelo, Trinitat (jeunes) et Wad Ras (femmes)- et leur transfert hors de la ville fut l'une des promesses électorales de chaque parti politique, à l'exception d' IC, lors des campagnes électorales de 1995 et 1999. Adopté à l'unanimité en mars 1995 par le Parlement de Catalogne, le projet donna lieu à une polémique tant sur le choix de l'emplacement et le financement des nouveaux établissements que sur l'utilisation des espaces vacants.
Il s'agissait d'un problème politique : les prisons ( terrain et bâtiment ) relèvent de l'Administration catalane ( accord de 1983 entre le Gouvernement central et la Generalitat de Catalogne ), toutefois, l'espace où elles sont établies a reçu de la Mairie de Barcelone la qualification de zone de services. 
Pour la Generalitat et le Ministère catalan de la Justice, l'opération concernant les trois nouveaux centres se basait sur la requalification urbaine du sol de la part de la Mairie et la construction postérieure, sur l'espace ainsi libéré, d'immeubles de rapport permettant de générer la plus value propre à financer le projet. La Modelo, qui occupe deux pâtés de maison du quartier de l'Eixample, soit une superficie de 20.000 m2, constituait par conséquent une part de gâteau très convoitée.
Le maire de la ville, Pascual Maragall, partisan jusqu'en avril 1996 d'une réforme de la Modelo et de son utilisation pour la détention préventive, accepta, à partir de septembre 1997, la proposition de fermeture simultanée des trois prisons, la construction de logements -dont des logements de protection officielle- sur les espaces vacants, sans pour autant renoncer à l'aménagement d'espaces verts.
IC-Els Verds fut le seul parti à s'opposer au projet, grâce à l'adjointe au maire, Eulalia Vintró, en 1996, et à la candidate à la mairie, Imma Mayol, en 1999. Radicalement opposé à la requalification du sol, le groupe politique se montra résolument pour la conservation de la Modelo comme bâtiment à usages publics variés.
À partir de mars 1998, le nouveau maire, Joan Clos, ne poursuivit pas la politique de négociation marquée par son prédécesseur : Opposé à la requalification du sol de la Modelo, il affirma de manière catégorique que l'espace est et doit demeurer un espace vert. Aussi, le terrain serait-il consacré aux équipements sociaux et aux espaces verts.
Le maire mit en marche le processus urbanistique destiné à fermer les trois prisons tout en engageant une consultation publique sur la requalification des terrains, sur la base du pacte établi entre les trois partis de l'équipe municipale, PSC, IC, PI, afin d'aménager, dans les mêmes proportions, des zones d'espaces verts, de logements et d'équipements sociaux.
La Mairie affirmait dès lors que le processus amorcé permettrait de garantir une utilisation équilibrée des terrains "en fonction des besoins urbanistiques et sociaux de la ville et non pas en fonction des besoins économiques de la Generalitat pour financer les nouvelles prisons", IC considérant même la possibilité de retirer sa motion contre la requalification des terrains.
L'affaire de la prison Modelo n'aurait pas fait tant de bruit sans la mobilisation citadine contre la spéculation dans l'Eixample, pour la conservation du bâtiment et l'implantation de services sociaux de quartier.

      « Sauvons la prison Modelo » 1998-2001

À la suite des actions de l'Association d'Ex-Détenus Politiques (Associació d’ Ex-Presos Polítics), de SOS Monuments et de l' ACHG, menées à partir de 1998, un certain nombre d'entités concernées, SOS Monuments, Associació d’Estudiants pel Patrimoni, Associació d’ex-presos polítics, Associació Cultural Helios Gómez, Associació per la Cultura no Punitiva, Associació de Veïns i Veïnes de l’Esquerra de l’Eixample, Federació d’Associacions de Veïns de Barcelona, constitua une plateforme en avril 1998, « La Model per la Cultura » (La Modelo pour la Culture), contre la démolition du bâtiment et la spéculation immobilière, pour la conservation de la prison comme monument d'intérêt architectonique et historique et pour sa réhabilitation, une fois vide, à des fins sociales et muséographiques.
La Plateforme a lutté pendant trois ans pour la défense de son projet, à travers des conférences de presse, des manifestations mensuelles autour du bâtiment et des expositions et activités informatives.
Ces actions ont eu pour résultat direct la décision municipale, en mai 2000, d'inclure le panoptique central du bâtiment au Catálogo de Protección del Patrimonio Arquitectónico (Catalogue de Protection du Patrimoine Architectonique).
La décision provoqua l'opposition de la Generalitat, qui fit appel devant les tribunaux administratifs. Un accord institutionnel fut cependant signé peu de temps après -couronnant cinq ans de conflit-, entre la Mairie et le Ministère Catalan de la Justice.
Il fut décidé de conserver le bâtiment central muni de ses six galeries radiales. En échange de quoi, la Mairie cédait à la Generalitat des terrains dans la zone Diagonal-Mar, lesquels serviraient à financer le nouveau centre pénitencier devant remplacer la Modelo.
Si l'Associació de Veïns i Veïnes de l’Esquerra de l’Eixample se montra satisfaite des promesses de la Mairie concernant les équipements sociaux, SOS Monuments, l' Associació Cultural Helios Gómez et l'Associació d’Estudiants pel Patrimoni, décidèrent de poursuivre la lutte en défense de la mémoire collective et de réclamer un centre de documentation et un musée dans le bâtiment de la Modelo.
Outre sa puissante charge symbolique, la Modelo abrite un emblème, les fresques de La Capilla Gitana, que peignit Helios Gómez en 1950. Or, cette oeuvre a non seulement été recouverte d'une couche de peinture vers 1998 à la demande de l'Administration, mais en outre, les pouvoirs publics ont ignoré jusqu'en 2001 les demandes réitérées de restauration. Grâce à l'avocat qui se chargea à titre gracieux du dossier, Javier Nart, le 25 de Julio de 2001, le Chef de Cabinet du Ministre catalan de la Justice (Cap del Gabinet del Conseller de Justícia), M. Codina, accorda un entretien au Président de l'ACHG, se montra favorable à la restauration et autorisa une délégation composée du Président de l'ACHG, de restaurateurs, de représentatnts des ministères de la Jusitice et de la Culture, à constater l'état des fresques afin d'évaluer le devis de restauration. À la suite de cette visite, le 5 décembre 2001, l'équipe technique se prononça pour un processus de restauration, malgré les difficultés pratiques et logistiques, à mener indépendamment de l'utilisation actuelle des bâtiments comme prison. Une nouvelle réunion, décidée en accord avec les Services Pénitenciers, afin d'étudier les modalités pratiques de ce processus ne s'est toutefois pas encore tenue. Lors de la dernière réunion en date (5/02/02), avec la Directrice Générale du Ministère de la Justice, Mme Mercedes Sánchez, M. Codina, M. Emilio Juliá, restaurateur pressenti par l'ACHG et le Président de l'ACHG, M. Gómez, il fut établi que les travaux incomberaient à M. Juliá et qu'ils s'effectueraient de nuit, le devis étant évalué à 36.000 €. Le ministère de la Justice accorde la somme de 12.000 €, la différence devant être apportée par des partenaires tiers à déterminer.

 
© Associació Cultural Helios Gómez
Email: associacio@heliosgomez.org